Comment expliquer Montessori en 10 minutes ?

Pour expliquer cette pédagogie, le plus simple est peut être de commencer par en décrire les principes fondamentaux.
Ces principes sont une base pour devenir professeur ou parent « Montessori ».

1- Suivre les enseignements du Dr. Maria Montessori

La vision progressiste de cette femme à la fois médecin, professeure, philosophe et anthropologue va bien au-delà de son temps. Ses écrits toujours pertinents aujourd’hui.

« L’éducation scientifique » de Maria Montessori est à mettre entre toutes les mains.

Maria montessori en noir et blanc

2- Comprendre que les enfants d’âges différents ont des besoins et des capacités différentes

En observant le développement de l’enfant, comme les périodes sensibles, vous pourrez vous assurer que votre salle de classe ou votre maison propose des activités adaptées.

3- Observer les enfants avec attention

Modifiez vos leçons et votre matériel en fonction des intérêts de l’enfant.

Anticipez ce dont l’enfant aura besoin ensuite, afin que cette expérience soit disponible lorsque l’enfant est prêt à l’explorer.

Ainsi, vous maintenez toujours éveillée sa curiosité !

4- Préparer au maximum l’environnement, il sera votre meilleur atout

Plutôt que de dicter ce qu’un enfant devrait apprendre et quand, organisez la salle de classe ou la maison pour répondre à ses besoins. En offrant des expériences riches et équilibrées par la beauté et l’ordre, vous stimulerez son enthousiasme.

Dans une salle de classe typique Montessori, vous verrez des objets dans des paniers, des plateaux ou des boîtes disposées sur une étagère de façon attrayante.

Chaque activité contient un travail ciblé, conçu pour enseigner un concept spécifique. (Les concepts à enseigner ne sont pas sélectionnés au hasard : ils se basent sur l’observation de l’enfant.)

Equipe dans un classe montessori

5- Apprendre la courtoisie et les bonnes manières, en traitant les enfants comme nous souhaitons être traité.

Utiliser une voix calme et parler avec respect. Agir lentement et manipuler les objets avec soin.
Pour arriver à cela, gardez toujours à l’esprit que les enfants vous observent intensément. Même quand vous n’en êtes pas conscients, ils imitent vos comportements et vos attitudes.

Essayez vraiment de faire ressortir le meilleur de vous-même avant tout.

6- Reconnaitre que les enfants sont des individus uniques. Ils n’auront pas les mêmes centres d’intérêts en même temps.

En célébrant cette singularité, vous permettez à chaque enfant de se développer à son rythme. Il est important que vous soyez convaincu que l’apprentissage est un processus naturel qui se développe spontanément. Ainsi, vous ferez confiance à l’enfant et le laisserez agir en autonomie avec son environnement.

7- Croire que chaque enfant est en passe de développer une autodiscipline.

Les récompenses et punitions sont contre-productives car elles ne viennent pas de soi, mais s’imposent par une autorité qui juge le comportement à valoriser ou à punir. En effet, lorsqu’un enfant se comporte mal, examinez d’abord les raisons pour lesquelles il adopte ce comportement (affamé, fatigué, sur stimulé, testé sur les limites). Ensuite seulement, demandez-vous si un changement dans l’environnement aiderait. N’utilisez jamais la honte ou l’humiliation. Essayez au contraire d’aider l’enfant à comprendre, quel comportement est approprié dans un contexte social, d’une manière douce et ferme.

8- Comprendre que les enfants apprennent mieux lorsqu’ils sont libres de bouger leur corps tout au long de la journée.

Les enfants ont des besoins et des droits physiques.

Ils ne devraient pas être contraints à des bureaux. Les enfants devraient être autorisés à se déplacer dans leur environnement, à visiter la salle de bain aussi souvent qu’ils le souhaitent et à occuper diverses positions assises ou debout.

liberté de mouvement

9- Avoir conscience que le matériel avec lequel un enfant travaille devraient être soigneusement choisis pour soutenir l’étape actuelle de son développement.

À quelques exceptions près, privilégiez les jouets fabriqués avec des matériaux naturels, et disposez les de manière attrayante sur une étagère. Les expériences concrètes sont toujours proposées en premier. La pensée abstraite est présentée plus tard, lorsque l’enfant a une idée précise du concept.

Maria Montessori elle-même a développé et approuvé du matériel spécifique pour l’apprentissage considéré comme classique et essentiel pour une classe Montessori. Vous pouvez jeter un œil à la tour rose, l’alphabet mobile, ou aux perles dorées.

10- Présenter une leçon à un enfant est une forme d’art

Par exemple, pour l’enfant de 3 à 6 ans, il faut capter son attention en parlant très peu et en rendant ses mouvements lents et délibérés.

Cela permet à l’enfant de se concentrer sur les actions et de se souvenir des petits détails qui pourraient être oubliés si nous parlions en même temps.

L’une des techniques classiques de leçon Montessori que vous pourriez vouloir étudier s’appelle la leçon en trois temps dont nous parlons sur notre site.

Toujours confus ?

La philosophie Montessori est très vaste. Il n’est pas simple de résumer le travail d’une vie et de son évolution en quelques points. Si vous souhaitez en savoir plus commencez par la lecture d’articles puis de livre. Vous commencerez alors à percevoir l’efficacité de cette pédagogie ainsi que ce qu’elle représente : une solution.

Source : traduction de https://www.childoftheredwoods.com/articles/montessori-101-the-basics

Source : CDIR ( child development institute of the redwoods

2 Commentaires sur “Expliquer Montessori en moins de 10 minutes ? Challenge accepted !

  1. TammiBold says:

    I have checked your website and i’ve found some duplicate content, that’s why you don’t rank high in google’s search results, but
    there is a tool that can help you to create 100%
    unique content, search for; SSundee advices
    unlimited content for your blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *