Racontez-nous votre parcours ?

Maman de trois enfants, 15 ans, 11 ans et 4 ans et demi, je suis française, expatriée en Angleterre depuis 2003. Autodidacte et formée à la pédagogie, je suis aussi la fondatrice de Boutique Documents Montessori.

Pourquoi avoir choisi l’IEF ?

Il n’y a pas une raison en particulier. Cela a été une succession de choses qui m’ont fait vite prendre conscience que je n’avais pas envie de me séparer de mon enfant si tôt, 18 mois… Le premier déclic a été quand j’ai visité la maternelle à côté de chez moi, qui m’offrait gracieusement une place de 2h30 par jour. La pièce était sombre, la récréation petite et en béton, pas un arbre, pas d’herbe… Ça a tout de suite été un frein pour moi, je suis sortie en me disant « Mon enfant n’ira pas à la maternelle ! ». Ne travaillant pas, il m’était inconcevable de ne pas le garder avec moi alors qu’il était si petit, j’étais convaincue d’avoir bien mieux à lui offrir et je ressentais ce besoin vital de ne pas me séparer de lui, sa place était à mes côtés.

Quelques temps plus tard, j’ai connu des mamans en ligne qui faisaient l’école à la maison, je posais enfin un mot sur mon choix, c’était en 2006.
Arrivé à l’âge où les enfants entrent en CP, je n’ai pas voulu l’inscrire car nous aimions notre style de vie, notre liberté et au vu de l’expérience de mes amies, expatriées comme moi, qui avaient des enfants à l’école, je constatais que leur enfant perdait leur français, pour ne parler plus qu’en anglais et il ne m’était pas concevable qu’il ne parle pas ou mal français. Nous avons donc poursuivi notre aventure de l’école à la maison.
Aujourd’hui, nous sommes en 2019, mon fils aura 15 ans en septembre et toutes ces années nous les avons passées ensemble.

Avec le recul, je me rends compte du bien fait de ce choix que j’ai fait il y a 13 ans… Je savais que c’était le bon, mais je ne pouvais pas imaginer tout le bien et tout le bonheur que cela nous apporterai. Mes enfants sont libres dans leurs apprentissages, il n’y a pas de réveil, mais pas de grasse mat’ la semaine non plus… un juste équilibre. On mange au calme sans être stressé par des horaires, les cours dépendent souvent de la météo, des saisons, de nos envies, de notre humeur, on se laisse porter. On sort quand il fait beau, on bosse pendant l’hiver et les jours de pluie, énormément de liberté et de respect des besoins de chacun.

Ce rythme permet aussi aux enfants de construire leur propre personnalité sans devoir ressembler à tel ou tel groupe pour y être accepté. Ils ont le temps de développer des passions et de s’y consacrer plusieurs heures par jour. Ils peuvent lire plusieurs livres en une seule journée, faire des puzzles pendant toute une après midi, étudier un sujet qui n’est pas au programme… En plus de cette grande liberté que les enfants ont, cela permet, à nous parents, de passer beaucoup de temps de qualité avec nos enfants et de créer des liens très forts. Pour conclure, cette expérience est la plus belle aventure de ma vie de maman à ce jour.

Comment avez-vous découvert la pédagogie Montessori ?

Je l’ai découvert grâce à une formatrice et directrice d’une école Montessori rencontrée dans un parc et qui a pris sur son temps personnel pour me former. Pendant plusieurs mois, j’ai eu la chance de pouvoir la voir exercer à son domicile et de participer à ses ateliers, cela a été pour moi une révélation. Elle m’a ensuite formée sur du long terme à mon domicile en tête à tête n’ayant pas les moyens de suivre une formation officielle. Quelques années plus tard, je me suis formée en ligne via le centre NAMC.

Comment l’avez vous mise en place à la maison ?

N’ayant que très peu de moyens dans les débuts, j’ai tout fabriqué moi-même avec de la récup’. J’ai passé des nuits entières à préparer une grande partie du matériel pour le 3-6 ans, puis j’ai dédié une pièce de la maison pour en faire une salle de classe et mettre en pratique avec mes enfants et d’autres enfants instruits en famille tout ce que j’avais appris dans mes différentes formations. Pendant 6 ans, j’ai eu la chance de travailler avec mes enfants et leurs amis qui étaient eux aussi instruits en famille à raison de deux jours par semaine de 10 heures à 15 heures. Ce fut une expérience formidable pour mettre en pratique tout ce que ma formatrice m’inculquait et je dois dire que la meilleure formation que j’ai eue est auprès de mes enfants et de mes élèves. Ils ont été ma meilleure école !

Un message pour les parents qui souhaiteraient commencer l’IEF ?

Si je devais en donner, mes conseils seraient les suivant :

  • Tentez cette belle aventure IEF,
  • De ne pas faire de l’instruction en famille une source de stress,
  • De ne pas copier le modèle de l’école dans leur maison et
  • D’avoir toujours d’autres enfants qu’ils verront régulièrement afin que l’instruction en famille ne les empêche pas de créer de belles amitiés, ce qui est essentiel dans la vie d’un enfant.

Aujourd’hui, mes enfants ont 15, 11 et 4 ans. Mon plus grand fera son entrée à l’école à la rentrée (3 ème ) du coup ma fille a aussi eu envie de tester. J’appréhende cette nouvelle page et en même temps ne me dis que c’est ça l’instruction en famille, écouter les besoins de ses enfants et les suivre dans leur choix. Je vous souhaite une belle aventure ! Et vive l’instruction en famille !

Découvrez le travail d’Euryale sur facebook et Instagram (@boutique_documents_montessori) ainsi que sur son site www.documentsmontessori.com.

Retrouvez tous les support de Documents Montessori version PDF ou imprimé sur papier cartonné directement sur notre site en cliquant juste ici 😉.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *